Une promesse d'achat c'est un contrat, ne l'oublions pas !

Voir aussi : Vendre aux meilleures conditions !

Thérèse vit présentement seule dans son duplex, mais commençons l’histoire du début…

Peu après leur mariage, Thérèse et Jacques décident d’aller
habiter dans le logement du haut du duplex des parents de Jacques.

Ce duplex a été bâti en grande partie par le père de Jacques
qui a respecté les lois et règles de construction d’il y a très, très
longtemps. Aujourd’hui, ce duplex ne répondrait jamais aux normes actuelles,
mais il est encore debout, bien solide et bien propre, même s’il est un reflet
des années 60.

Après le décès de ses parents, Jacques hérite du duplex et Thérèse
en hérite à son tour après le décès de celui-ci.

L’histoire commence ici.

Thérèse reste dans l’appartement du deuxième. Elle s’y sent
bien et c’est assez grand pour elle. Sa sœur, juste un peu plus vieille,
aménage avec elle afin de partager les dépenses qui seront moins difficiles à
supporter à deux.

Thérèse décide que le grand logement du bas restera vide.
Pas question de prendre en charge des locataires. Pendant plusieurs années, la
situation demeure ainsi et Thérèse se sent bien comme ça.

Au décès de sa sœur ainée, Thérèse commence à trouver que
l’entretien du duplex pèse très lourd : la cour, la piscine
creusée, la neige l’hiver… C’est énorme pour elle qui avance en âge.

Quelqu’un du coin vient la voir pour lui offrir d’acheter
son duplex. L’homme lui offre un prix qui fait son affaire, mais, encore mieux,
il habiterait le logement du bas et accepterait que Thérèse reste dans son
logement aussi longtemps qu’elle le désire, pour un prix raisonnable. Il
s’engage également à rénover le logement de Gisèle.

Toutes ces offres plaisent énormément à Gisèle. Elle n’aura
plus de stress et pourra continuer à vivre où elle a toujours vécu.

L’homme apporte une simple feuille de papier qui deviendra
une promesse d’achat (PA) et y inscrit toutes les conditions discutées avec
Gisèle. Il omet toutefois un détail primordial : inscrire le
délai de réalisation des conditions.

Avant de signer cette offre d’achat, Thérèse décide de
montrer le tout à son unique neveu en qui elle a entièrement confiance. Ce
dernier n’étant pas un professionnel de l’immobilier, il lui conseille de signer,
considérant que cette promesse d’achat respecte toutes les volontés de sa tante
et semble faire l’affaire des deux parties.

Le temps passe et l’acheteur n’a toujours pas apporté sa
preuve de financement. Le neveu décide de mettre fin à cette transaction et
souhaite nous confier la mise en marché du duplex.

C’est donc à ce moment que nous prenons en charge cette
transaction déjà amorcée. Le fait qu’il n’y ait aucune date inscrite pour le
délai de réalisation des conditions est véritablement un problème. Cela donne le
pouvoir à l’acheteur de prendre tout le temps qu’il voudra pour finaliser cette
transaction. Aussi longtemps qu’il n’apportera pas son financement, le duplex
de Thérèse demeurera lié à cette promesse d’achat (PA). L’idéal est d’annuler
cette PA pour pouvoir reprendre le contrôle de la vente de ce duplex.

Comme courtiers immobiliers, nous savions comment venir en aide à Thérèse. Nous savions précisément quoi dire à l’acheteur pour le convaincre que cette PA devait se faire dans les règles de l’art afin de protéger les deux parties impliquées dans cette transaction. L’acheteur était de bonne foi et n’avait aucunement l’intention de profiter d’une dame âgée. Nous avons réussi à faire annuler cette promesse d’achat faite « à la bonne franquette ».

Nous avons par la suite procédé à la mise en marché de la
propriété et avons complété une PA de façon conforme avec l’acheteur en
question.

Toutefois, une surprise nous attendait. Nous avons rapidement
reçu une deuxième offre d’achat dont le prix était plus haut que celui demandé.

Après réflexion, Thérèse a préféré accepter la première
offre car les conditions lui convenaient tout à fait et elle désirait respecter
ce qui avait été discuté avec son acheteur.

Finalement, tout s’est bien terminé. Tout le monde était
heureux et satisfait d’avoir agi en toute sécurité pour une transaction aussi
importante.

Cette histoire démontre l’importance de s’informer à des
professionnels qui vendent des maisons tous les jours, qui connaissent les lois
et qui savent comment vous protéger.

Merci Thérèse de nous avoir donné la chance de
vivre cette situation. Ç’a été une expérience très enrichissante pour nous.

Par 97986

Laissez-nous un commentaire